fb athe twitter athe

  • Bouge ! & Phonofolium

    Installations interactives

    En savoir +
  • MAUVE CELESTINE

    Les gagnants de Novosonic #15 !

    En savoir +
  • Du nouveau au café de l'AT

    Café culturel & afterwork

    En savoir +
> <
  • 1
  • 2
  • 3

ACTUALITÉS

  • Tous
  • Danse
  • Jeuxvidéo
  • Musique
  • Théâtre
  • Défaut
  • Titre
  • Date

Partager cet article avec :

picto residenceAccompagner les associations étudiantes, soutenir les jeunes compagnies d'artistes, proposer du temps de réflexion dans un lieu où l'on met à disposition des moyens techniques et humains voici notre philosophie d'accompagnement à l'atheneum. Aussi grâce à nos espaces, nous proposons à de jeunes amateurs, professionnels ou en voie de professionnalisation de travailler dans nos murs pour élaborer ou peaufiner leur création. Ces temps de résidence permettent l'élaboration d'actions culturelles à destination des collégiens, lycéens, étudiants et tout public.

Résidences 2018-2019

Janvier à juin 2019

Cie Barbès 35

• Du 25 février au 7 mars 2019

Accueillie à l'atheneum  en février  2017 avec la création Bovary, les films sont plus harmonieux que la vie, la compagnie Barbès 35 revient avec Nos films, une collection de récits de films, projet mobile et léger, un comédien-un film.

La compagnie Barbès 35 est implantée dans l'Yonne. Après une résidence de 4 saisons avec le Théâtre - Scène conventionnée d'Auxerre, elle amorce un projet de résidence à Tonnerre en 2017-2018 avec l'ambition de pérenniser une présence artistique au Cinéma de Tonnerre et de lui redonner son identité Cinéma-Théâtre.

Pour en savoir plus : http://www.compagniebarbes35.com/
Page facebook : https://fr-fr.facebook.com/barbes35/

Cie Idem Collectif

• Du 11 au 17 mars 2019

Idem Collectif est une compagnie engagée sur des formes contemporaines au service des écritures. Elle a développé de nombreux partenariats en région Bourgogne Franche Comté, et des actions culturelles quotidiennes. D'une part la compagnie cherche à prendre soin des maillages avec les publics et s'investir en des actions artistiques, accompagnée de partenaires engagés sur le territoire (et ailleurs) , d'autre part son travail de création s'intensifie et plusieurs formats sont au répertoire. Consolider le travail de mise-en-scène comme acte fondateur, définie par son répertoire d'origine, le théâtre, accompagnant un trio d'acteurs formés à L'ERAC sur plusieurs aventures,  la compagnie souhaite ainsi continuer à servir des textes mais aussi concevoir d'autres dialogues avec le cirque, la musique et la danse. La posture de l'auteur au centre.

Chercher encore à faire sens. Le contexte actuel, culturel et social, pousse à consolider l'engagement de l'artiste en une « cité », terme plus ouvert que celui de « territoire » et de questionner ainsi l'investissement au quotidien des compétences et désirs au service d'un lieu commun, d'un outil commun qu'est une compagnie.

Pour cela Aline Reviriaud, responsable artistique, et Margot Abbara, administratrice de production, travaillent côte à côte.

Pour en savoir plus : http://www.idem-collectif.org/
Page facebook : https://www.facebook.com/Idem.Collectif/

Septembre 2018 à janvier 2019

Cie day-for-night

• Du lundi 08 au dimanche 14 octobre 2018

L'atheneum accueille la compagnie day-for-night pour une résidence d'écriture d'une pièce sur la mémoire, Florestan, commandée par Anne Monfort à l'écrivain Thibault Fayner et dont la création est prévue pour 2020.
Dans ce cadre, plusieurs actions sont prévues dont l'UE Culture et une rencontre artiste-chercheur le 11 octobre de 18h à 20h.

La compagnie jouera également son spectacle Morgane Poulette le mercredi 28 novembre à 20h.

La compagnie day-for-night s'est créée en 2000, d'abord en Ile de France, et s'est installée en Franche-Comté en 2007. Elle est dirigée par la metteure en scène Anne Monfort, cherche des formes qui allient le visuel et le textuel, la fiction et le documentaire, la précision du jeu de l'acteur et une dramaturgie approfondie. Inspirés par le Nouveau Roman et la Nouvelle Vague, les spectacles de la compagnie créent des indices qui permettent de constituer une fiction sans la suivre de bout en bout, des états de présence particuliers, des coexistences d'éléments textuels fragmentaires et parfois contradictoires. La compagnie considère le théâtre comme le lieu qui permet à la fois d'organiser un peu de pensée et le lieu du choc esthétique, le lieu qui articule l'intime et le politique.

Morgane Poulette Luc Arasse web
© Luc Arasse

Cie Les Gueules de Loup

• Du 12 au 16 novembre 2018

La compagnie théâtrale Les Gueules de Loup est en résidence pour la 2e fois en 2018 pour la création de son spectacle Nadia, qui sera joué en public le jeudi 15 novembre à l'atheneum.

« Nous sommes jeunes. La génération d'une nouvelle ère qui pose question, déstabilise, inquiète parfois. Et plutôt que de céder au fatalisme, à la peur et au découragement ambiant, nous créons. Nous prenons la parole maintenant que c'est notre tour. »

Gueules de loup logo web

Cie The Will Corporation

•Du 16 au 21 novembre 2018

Accueilli à plusieurs reprises à l'atheneum et dès sa première création La Boîte Blanche, Hervé Chaussard est de retour pour une semaine de résidence autour de sa création 2018, Mystik.
Dans ce cadre, 3 jours de danse sont prévus en novembre à l'atheneum avec un atelier danse le samedi 17 novembre de 14h à 17h, un bal moderne "Mystik Computer" le 17 novembre à partir de 18h, une sieste sonore le mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30, et la représentation de leur tout nouveau spectacle Mystik le mercredi 21 novembre à 20h, suivi de Fantastiks Fantasy, un groupe de DJ : la piste vous est ouverte !

Hervé Chaussard a été un interprète d'Angelin Preljocaj pendant neuf ans, puis de Sasha Waltz et Emanuel Gat. Il développe sa propre recherche et fonde la compagnie The Will en 2010.
The Will se comprend dans une odyssée chorégraphique et philosophique et se fait l'écho des bouleversements du monde, dans le respect de règles appliquées à toutes les composantes. La danse, bien sûr, mais aussi les lumières, la musique, le stylisme et la scénographie. Bref, créer un univers fictionnel ne doit rien au hasard, s'y projeter et y survivre non plus.

Mystik web

Cie Le Beau Danger

•Du vendredi 14 au lundi 31 décembre 2018 • Du lundi 14 au jeudi 17 janvier 2019

Au terme de ces deux périodes de résidence, Maxime Contrepois présentera au public son spectacle Après la fin à l'occasion de deux représentations organisées en partenariat avec l'ABC. Découvrez son travail les 16 et 17 janvier 2019 à l'atheneum à 20h !

Maxime Contrepois, metteur en scène, porte un travail proche du cinéma où le frottement du texte et des images scéniques révèle les mécanismes des systèmes dans lesquels nous vivons : « Traquer l'irruption de la vie dans l'ordre des convenances, chercher la vérité fragile des gestes, découvrir des vérités cachées, rendre visible ce qui est précisément visible, faire apparaître ce qui est si proche, si immédiat que nous ne le discernons pas, faire voir ce que nous voyons. Percevoir une réalité, s'y inscrire, la pervertir par sa présence jusqu'à la réinventer : ne pas renoncer à la vie alors même qu'on la documente. Le théâtre que je cherche à produire procède d'un double mouvement : il tire ses réactions de la vie et prend position par rapport à elle. Il doit se nourrir de l'instant, vivre de l'enthousiasme et procurer du plaisir. Il naît des circonstances présentes, s'enracine dans la vie quotidienne et tente de mettre en jeu des textes, de mettre en relation des formes qui font exister le théâtre comme un lieu politique. »

Sa compagnie, Le Beau Danger, est implantée en Côte-d'Or, région Bourgogne-Franche-Comté, depuis sa création en 2012.

Résidences 2017-2018

picto residenceCompagnie Les Gueules de Loup

 
Résidences du 8 au 10 janvier et du 19 au 23 mars 2018

La Cie Les Gueules de Loup a présenté son travail à l'occasion d'une sortie de résidence du spectacle Les Forains le mercredi 10 janvier à 19h30.
L'atheneum les accueille de nouveau en résidence du 19 au 23 mars pour un travail sur leur prochaine création Nadia, qui sera présentée fin 2018 à l'atheneum à des étudiants et des lycées. 
La compagnie Gueule de loup est une compagnie engagée, basée dans l'Yonne, qui aborde des thématiques d’une grande actualité tout en proposant des temps de réflexion et d’accompagnement sur les sujets traités.
Gueules de loup 


picto residenceCompagnie Espèce de collectif

   Résidence du 7 au 15 avril 2018


Laisse le vent du soir décider - création 2018


Sortie de résidence le jeudi 12 avril 2018 à 16h - réservé aux professionnels du spectacle. Merci de confirmer votre présence auprès de la compagnie à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Pour en savoir plus sur cette nouvelle création.

Espèce de collectif développe des projets chorégraphiques. C'est un espace d'échange et de stimulation, un territoire propice à l'expérimentation et à l'émergence de projets artistiques qui ont pour point de départ la danse, mais point d'arrivée précise. C'est un lieu d'émulation de l'être ensemble, car c'est ainsi que nous envisageons le fondement du travail.  espece de logo 

picto residenceCompagnie Elapse logo cie elapse

 
Résidence du 5 au 15 mai 2018
Sortie de résidence le lundi 14 mai à 19h - entrée libre.

L'atheneum accueille la compagnie pour une résidence de travail sur leur projet Cathexis#1 - La vérité en procès(sus).
Cathexis #1 La Vérité en Procès(sus) est une expérience post-théâtrale, trans-média, participative et publique conçue par une équipe multi-disciplinaire. C’est l’événement prototype issu du projet "Cathexis : Innover dans le théâtre - le spectateur devient chercheur" co-financé par l’Union Européenne.
Cathexis #1 La Vérité en Procès(sus) est un événement judiciaire interactif qui transforme le dispositif traditionnel scène/salle en un tribunal du futur. Il traite du rapport entre Vérité et Technologie, initialement dans le domaine de la Justice mais par extension dans tous les domaines de la vie contemporaine.
visuel cathexis

Sortie de résidence le 14 février à 14h30 ! Dans le cadre du festival A Pas Contés.

Julie Rey texte, jeu & chant
Julie Rey chansons et thèmes
Stéphane Mulet arrangements et création sonore, jeu et chant
Françoiz Breut illustrations, jeu et chant
Valéry Forestier mise en scène et scénographie
Laurie Salvy création Lumières
Samuel Babouillard création son
Julie Mazerolles production et assistante mise en scène

 résidence julie rey webUn jour, la Lune disparaît et décide d'aller briller pour une autre Terre. La Pythie, consultant les oracles, voit qu'un jeune gnou philosophe, épris de Schopenhauer, et une jeune chinoise, Sé Sé, prisonnière de l'atelier clandestin de couture de son oncle, vont être les héros de cette histoire.
Entre drôlerie et sérieux (la question du fort et du faible, des enfants au travail, des différences sont posées), nos héros apprendront à se connaître, à s'apprivoiser et à composer ensemble la musique qui saura faire revenir la Lune à sa place initiale.

 

L'atheneum en tant qu'espace de diffusion et de soutien à la création contemporaine, accueille la compagnie en résidence.

"Au cœur de la création"
Julie Rey intervient auprès de l'école Petites Roches de Dijon autour du processus de création. Les élèves participeront à des ateliers d'écriture et de pratique vocale pour ensuite assister à une répétition du spectacle ainsi qu'à la création en 2018 au Festival A pas Contés.

Julie Rey
Auteure, compositrice, musicienne

Née en 1976, auteure et musicienne, Julie Rey pratique l'échange des mots et des forces depuis longtemps. De concerts littéraires en lectures musicales, elle écrit pour le théâtre des spectacles hybrides et protéiformes (scènes théâtrales, chansons, vidéos), explorant depuis toujours la nature complexe de l'âme humaine et nos prétendues «impossibles» ressemblances. En 2011, elle crée la Compagnie Petits Papiers. Elle publie ses textes dans diverses maisons d'édition : l'École des Loisirs (Collection Théâtre), Alna Editeur et les Éditions du Cygne.

Françoiz Breut
Chanteuse, musicienne et illustratrice

Outre ses disques dont elle réalise la plupart de l'artwork, Françoiz Breut, en tant qu'illustratrice, a publié plusieurs livres aux Editions Actes Sud Junior et chez Sarbacane.
Habituée des ondes de France Inter et de FIP, elle est surtout connue pour ses collaborations avec Dominique A et pour ses chansons, mais c'est au dessin qu'elle se destine depuis longtemps. Un domaine qu'elle ne lâchera pas, malgré tout... Elle prétend ne pas concevoir la musique et le dessin de la même façon, mais rêve doucement de faire une comédie musicale en film d'animation... D'ailleurs musique et dessins sont intimement liés dans le clip animé qu'elle a réalisé en collaboration avec Spéculoos (un collectif de graphistes bruxellois), pour son morceau « Si tu disais». Françoiz a pour la musique, l'habitude de travailler collégialement. Son premier album a été écrit par Dominique A, son second en collaboration avec des musiciens comme Katerine, Joeys Burns de Calexico, Jérome Minière... Le dessin est pour elle un moment rare de création solo. « C'est en effet un travail très solitaire, mais qui me permet d'écouter aussi énormément de musique, de découvrir les perles rares tout en réfléchissant à mes disques futurs....».

 

Ingrid Strelkoff
Comédienne et chanteuse

Après un passage éclair au Conservatoire, Ingrid Strelkoff se forme dans différents stages dont l'Ecole des Maitres avec Jacques Delcuvellerie mais aussi avec Laurent Fréchuret, Markus Joss, Christian Trouillat et Pierre-Yves Chapalain. En 1999, elle rencontre Sébastien Foutoyet. Ils fondent ensemble la compagnie SF. Elle a aussi travaillé avec les 26000 couverts, Benoit Lambert, Carabosse, les Frères Forman, Roland Schön, le théâtre de Ume, Entre Chien et Loup. Elle a participé au roman-photo de l'album Le Verger de Bastien Lallemant. Elle a joué dans le film Sois Sage de Juliette Garcia aux cotés d Anais Demoustier.
Elle prête parfois sa voix pour diverses fictions à Radio France et vient d'enregistrer un EP avec Stéphane Mulet Nous brulerons la maison. Ingrid tourne actuellement un duo de danse de rue avec la Cie Pic laPoule. Elle sera aussi de la prochaine aventure des 26000 couverts avec Véro Première Reine d'Angleterre de Gabor Rassov.

Stéphane Mulet
Musicien, guitariste, bruitiste

Musicien de scène, guitariste accompagnateur avec Bastien Lallemant, Yves Jamait, Mulet Mulet, Mechant cheval, Toro Piscine.
Musicien de studio, on le retrouve sur les C.D. de la plupart de ces artistes. Il utilise également des objets pour créer des univers sonores.
Lectures musicales -Le K de Dino Buzzati avec Jacques Ville -Carnets d'un vieil amoureux de Marcel Mathiot avec Jacques Ville -C'est vous lu avec Jacques Ville -Profération de la viande avec l'Oreille Interne -Tu peux regarder la caméra avec Leyla Rabih/Grenier neuf.
Il crée et interprète en 2012 la musique de la dispute de Marivaux, mise en scène de Christian Duchange avec les élèves du CRR de Dijon. En 2009-2010, avec l'Oreille Interne, il est guitariste pour Oedipe Tyran mise en scène de Eric Ferrand. En 2012, il créé "le 12 bis" avec Franck Ténot, une création théâtrale et sonore. Il anime régulièrement des cycles d'ateliers en direction de populations diverses et souvent exclues.

Valéry Forestier
Metteur en scène

Formé dans les ateliers du Grenier de Bourgogne sous la direction de Jean Maisonnave et Patrick Grégoire, il intègre la compagnie le Rocher des Doms dirigée par Sylvain Marmorat en tant que membre permanent et coopère à son travail de décentralisation en tant que comédien, metteur en scène et formateur. En son sein, il rencontre Jacques Fornier, fondateur du Centre Dramatique National de Dijon. En Bourgogne, il travaille également avec le metteur en scène Christian Duchange et la compagnie l'Artifice.
En 2008, il décide de fonder sa propre compagnie en Bretagne, Le Puits qui parle. Le premier spectacle sera Ubu Roi, petite forme populaire et citoyenne, jouée à ce jour plus de 400 fois. En 2013, il met en scène Hot House d'Harold Pinter au Lucernaire au sein du Collectif AA.
Par ailleurs, il accompagne également des musiciens dans leurs projets, en tant que coach et metteur en scène comme avec le guitariste Misja Fitzgerald Michel, nommé aux Victoires du Jazz 2012 pour son album Time of no reply et la compositrice Veronica Charnley du groupe Plumes.
Depuis 2016 il intervient en tant que formateur au sein de l'ARIA Corse de Robin Renucci.

Résidences 2016-2017

Dans le cadre de leur création La Clémence de Titus [représentation le jeudi 9 février 2017 à 20h] et dans la continuité du soutien de l'atheneum aux jeunes professionnels, nous avons décidé de créer une nouvelle forme d'accompagnement personnalisée avec JOB.
Aussi à partir de janvier 2017, le collectif sera présent toutes les semaines à l'atheneum pour suivre leurs projets de manière administrative (un bureau est mis à disposition) et à compter de septembre nous les accueillerons en résidence de médiation artistique.
Ce projet a pour but de les intégrer pleinement au cœur de l'atheneum et de les impliquer dans toutes nos démarches. Ils seront force de propositions pour composer notre projet d'éducation artistique avec la singularité qui les caractérise.
Margot Lallier, Etienne Jacquet et Pierre Barret-Mémy se sont rencontrés lors de leurs études à l'Ecole Supérieure de Musique en Bourgogne Franche-Comté où ils préparent leur licence de musicien professionnel et créent le Collectif Pygma'Z. Passionnés par l'opéra, ils décident ensemble de créer un projet à des na on des étudiants et d'offrir une visibilité aux jeunes artistes entrant dans la vie professionnelle. Ils choisissent comme premier essai La Clémence de Titus de Mozart. Margot Lallier et Pierre Barret-Mémy assurent la direction musicale de l'opéra et la prépara on du chœur. Etienne Jacquet assure le rôle de chef de chant. Ensemble, ils assurent la direction artistique, administrative et financière du projet.
La clémence de Titus Charles Bodinier1

En résidence de recherche et de création du 21 au 29 novembre 2016

Création Le Noyé le plus beau du monde + infos
Daniel Scalliet conception du projet, narration, chant
Sébastien Bacquais direction musicale, contrebasse, chant
Guillaume Malvoisin espace, graphisme, diffusion

Le Noyé_les mécaniques célibataires

 En juillet 2015, Les Mécaniques Célibataires se trouvent bousculées par l'actualité brûlante. La crise dite des migrants culbute la vieille Europe de ses stigmates saisissants : images chocs, mouvements de foule pour ou contre, refonte plus ou moins implicite de l'idée de nation. Les Mécaniques anticipent alors l'ouverture du chantier d'adaptation au théâtre musical de Le Noyé le plus beau du monde, initialement prévu pour la saison suivante. Il semble en effet urgent de faire entendre aujourd'hui aux spectateurs d'ici cette nouvelle de Gabriel Garcia Marquez, écrite en 1968.
Daniel scalliet
Il obtient une maîtrise de Philosophie à l'université de Bourgogne en 2001. En coulisses, Daniel a d'abord été cintrier machiniste au Grand Théâtre de Dijon depuis 2003, puis régisseur plateau et homme à tout faire sur les scènes et les festivals de Bourgogne. Il côtoie dès 2007 le théâtre de rue et la Cie 26 000 Couverts avec qui il crée, en 2010, L'Idéal Club dont il écrit les chansons. Côté musique, il forme en 2006, avec le contrebassiste Sébastien Bacquias et Nicolas Thirion, Projet Vertigo. En 2010, il participe à la création du collectif de musiciens aventureux en Bourgogne, la Générale d'Expérimentation. Commence alors une série de collaborations en tant qu'auteur de poésie et chanteur. En 2011, il forme Le Grand Ecart du Singe avec Sébastien Bacquias, Fabien Duscombs et Mickaël Sévrain, quartet de rock alternatif pour un soulèvement poétique. Toujours actif sur la scène rock, il fonde en 2012 un trio de swamp, The Rainbones, dont le premier EP sort en février 2013. Côté théâtre, entre 2010 et 2012, il collabore avec Jérôme Thomas, entre jonglage poétique et manipulation d'objets.
La saison 2011-2012 marque ses débuts avec la Cie Les Mécaniques Célibataires et Guillaume Malvoisin. Il joue le rôle d'un bonimenteur dans Le Nerf, créé au CDN de Bourgogne, et écrit les chansons de ce cabaret brechtien. Puis il se lance dans l'adaptation au long cours de Moby Dick d'Herman Melville. Il co-dirige actuellement la compagnie avec Guillaume Malvoisin. Intéressé fortement par la fabrication et le jeu du masque, il commence à se former au masque neutre (stages avec Christophe Patty et Etienne Champion en 2012 et à l'Ecole Jacques Lecoq en 2013 et 2014). Il développe actuellement une technique de fabrication de masques en tissus collés.
Sébastien Bacquias
Musicien issu de la scène rock dijonnaise et cofondateur en 1998 du jeune collectif de jazzmen, Collectif Q, il croise le fer et la route de nombreux artistes de tous horizons et participe aux projets les plus singuliers. Il monte plusieurs groupes de rock et de musiques improvisées, comme Projet Vertigo, l'Etrange K ou le Grand Ecart du Singe. Curieux, il devient aussi le bassiste/ contrebassiste de Disiz La Peste (hip-hop) ou encore d'Agnès Bihl (chanson française). Il est reconnu comme jazzman au sein du Big Band Chalon Bourgogne, et avec le Marc Esposito Trio ou le Tribute to Coltrane. Il explore avec passion divers projets contemporains, notamment pour le festival Why Note et le Tribu Jazz Festival. Son intérêt pour le spectacle vivant l'amène à jouer et composer au sein de créations originales comme L'Idéal Club avec Les 26000 Couverts ou Le Nerf avec Les Mécaniques Célibataires. Il sévit également aux côtés du jongleur Jérôme Thomas ou lors de ciné-concerts avec Scènes Occupations. Amoureux de poésie et de bataille rangée, il mène avec Guillaume Malvoisin depuis 2005, BATTLING, un duo d'improvisation (écriture live & contrebasse). Il est membre de la Générale d'Expérimentation à Dijon.

Les Mécaniques Célibataires
L'assemblage des langages artistiques est une donnée incontournable des spectacles des Mécaniques Célibataires, compagnie créée en 2005 à Dijon. Les Mécaniques convoquent le langage d'un metteur en scène, Guillaume Malvoisin – au travail du texte et du plateau proche de la musicalité – et celui d'un musicien chanteur, Daniel Scalliet – au chant porté par une voix particulière et un son à l'énergie rock incarnée. Cette collaboration est née lors des répétitions du spectacle Le Nerf, créé en février 2012 au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN . La forme éclatée de ce spectacle fournit les axes de la recherche engagée sur le chantier actuel (octobre 2012 - mars 2015) sur le roman Moby Dick d'Herman Melville. Ce qui se donne à voir sur scène est la marque d'une musique au plateau inventée en direct (rock, free jazz, musique contemporaine), visitant le théâtre sur son terrain pour le pousser toujours plus loin dans ses retranchements de narration. Au duo musique/théâtre s'ajoutent la vidéo, le travail de masque et une scénographie qui associe techniques primitives et espace épuré. Les spectacles des Mécaniques tentent ainsi de puiser une énergie brute pour lancer l'imaginaire du spectateur à l'assaut de récits multiformes et puissants.

En résidence de recherche et de création du 3 au 9 octobre 2016

Création Surface Mitoyenne + infos
Etienne Fanteguzzi & Damien Briançon
David Séchaud scénographe et comédien

surface mitoyenne

Après la création de Pour en découdre en 2015, pensée initialement en duo, Espèce de Collectif ouvre la relation au trio, en invitant le scénographe et comédien David Séchaud à partager leur esoace de jeu et de réflexion.
Damien Briançon – Conception, direction & interprétation
Il découvre la danse auprès d'Hervé Diasnas, et choisit pour pilier sa pratique pédagogique. Par ailleurs, il consolide sa formation par des stages et des ateliers avec Patricia Kuypers, Michel Massé, Lorna Marshall, Yoshi Oïda, Brigitte Seth et Roser Monttló Guberna, Julyen Hamilton. Interprète, il l'a été auprès de Marinette Dozzeville, d'Hervé Diasnas, et de Lydia Boukhirane. Actuellement, il accompagne David Séchaud sur la création d'Archivolte, il est interprète d'Arnaud Louski-Pane dans Les Hautes herbes, de Pauline Ringeade dans F(krz)ictions, et travaille avec Louis Ziegler sur les Danses de là. Il crée ses propres projets depuis 2004, d'abord en solo puis en collaboration. En 2004, il crée Pour en découdre avec Étienne Fanteguzzi. En 2016, il développe avec Alice Godfroy et Étienne Fanteguzzi une structure commune, Espèce de collectif, pensée comme un outil de travail au service de projets individuels ou de collaboration, de recherche ou de création. Pédagogue, Damien enseigne et transmet sa pratique auprès d'enfants et d'adolescents, d'adultes, de personnes handicapées. En marge de son travail chorégraphique, il travaille comme modèle pour divers artistes, et a encadré pendant dix ans des groupes de personnes handicapées mentales.
Étienne Fanteguzzi – Conception, direction & interprétation
Né en 1979 à Strasbourg, il interrompt des études supérieures scientifiques pour se former à la danse au CNDC d'Angers et au CNSMD de Lyon. Il est ensuite interprète auprès de chorégraphes tels que Maryse Delente, Sylvia Camarda, Louis Ziegler, Josiane Fritz, Coraline Lamaison. Son parcours l'amène à travailler des techniques et esthétiques variées comme la danse aérienne ou le masque. Titulaire du diplôme d'état de professeur de danse contemporaine il intervient fréquemment en milieu scolaire, du CP au lycée, participe à la mise en scène de spectacles de danse-théâtre pour adolescents et propose ponctuellement des cours de danse et d'improvisation. Parallèlement à son parcours d'interprète et de pédagogue, il aborde la création chorégraphique. Il crée des performances et en 2014, avec Damien Briançon le spectacle Pour en découdre. Depuis 2014, Il est résident chercheur à L'l, à Bruxelles, lieu de recherche et d'accompagnement pour la jeune création.
David Séchaud – Scénographie & interprétation
D'abord influencé par l'univers de la marionnette, du clown et de la danse à travers différents stages, il entre à l'École Supérieur des Arts Décoratifs de Strasbourg (HEAR) pour se former à l'atelier de scénographie. Il participe à des interventions artistiques dans la ville avec Agrafmobile (Nuit Blanche, Paris, 2007), le Bruit du frigo (La Chaufferie, Strasbourg, 2010) et dans le cadre de l'exposition 50/60 Milobela (Kinshasa, RDC, 2010). Pour la scène, il travaille régulièrement comme accessoiriste (Opéra National du Rhin) et est scénographe pour Opening Night (Aix-en-Provence, 2013) et pour la Cie Le Mythe de la Taverne: La Grâce (2015). Dans sa pratique, il questionne son rapport à l'objet entre scénographie et jeu notamment avec la Cie L'Accord Sensible : Champs d'Appel (2012) et Massif Central (2015) et avec Canons (2014), étape performative de recherche pour la création D'une chambre à ciel ouvert (porté par le chorégraphe C. Leblay). Dans cette même recherche, il fonde en 2013 la compagnie Placement libre et crée Monsieur Microcosmos (2014).